Une tradition d'artisanat d'excellence.

Issu de deux générations de relieurs d’art,

Sébastien TIESSEN est né au milieu des livres, du cuir, de la toile et tout ce qui fait la magie de ce noble métier de relieur et restaurateur d’ouvrages.

Toujours “Quadra“, Sébastien a déjà passé 25 ans dans l'entreprise familiale de reliure d’art à Nancy, dont 14 en tant que dirigeant. Il nous confie : “Mes 25 années d'expérience de reliure m'ont montré que les livres, le papier, la matière, nous apprennent tous les jours le métier. L’équipe qui est avec moi, est elle aussi, passionnée et nous transmettons ensemble l'histoire et le savoir-faire grâce à la reliure des ouvrages et à leur restauration.“

 

Arrivé le 2 janvier 2017 à la tête de l'atelier Bourgogne Reliure afin d’en assurer l’animation, Sébastien succède à Marie-Christine Lafont.

A son arrivée en 2017, Sébastien TIESSEN rejoint donc une équipe très professionnelle et stable. Après vingt années sous la direction de Marie-Christine LAFONT, deux relieurs sont toujours là : Didier LECOMTE, 35 ans d’ancienneté, aux postes de reliure soignée et restauration et Didier DELECROIX, 27 ans d’ancienneté, à la reliure courante et au titrage. La plus jeune recrue, Nathalie VERGNOT avec dix-huit années déjà d'ancienneté, occupe les postes de plaçure/couture, titrage et petits décors. Elle crée des décors mosaïqués sur des ouvrages reliés plein cuir.

 

Expérimentée, soigneuse et attentive, l'équipe de BOURGOGNE RELIURE perpétue une tradition d'artisanat d'excellence.

Didier LECOMTE et Didier DELECROIX

Nathalie VERGNOT



Marie-Christine LAFONT qui après des études de Lettres Modernes est partie enseigner en Afrique et tisse alors des liens étroits et toujours vivants avec ce continent. Passionnée d'artisanat depuis l'enfance, elle y découvre une production magnifique de tissages, tissus teints à l'indigo, vanneries, poteries, petits personnages à la cire perdue… A son retour en France, elle poursuit cette aventure africaine en lien avec Andrée DAVANTURE, fondatrice de l'association ATRIA, qui monte et post-produit presque tout le cinéma africain francophone de l'époque. Toujours en quête d'artisanat (travail des mains, recherche des matières, des textures, des couleurs), et parallèlement à son métier d'enseignante, elle s’initie à la reliure dans l'atelier de Roger FAMEAU, perfectionne son apprentissage en reliure soignée auprès de Solange De VERBIZIER, puis s'initie à la dorure (titrage et décors) auprès d'Eugène De VERBIZIER, père de Solange. Aboutissement de ce cheminement : en 1996, Monsieur GOUPIL, relieur, lui cède BOURGOGNE RELIURE, l'un des plus anciens ateliers de reliure de Paris.